14 juillet 2019

16 juin 2019 à Dalibougou, une journée de l'enfant africain placée sous le signe du recueillement

Cette année, le thème de l’événement :
«Action humanitaire en Afrique, les droits des enfants d’abord» 
Ce thème est choisi chaque année par la commission des experts des droits de l’enfant de l’Union Africaine, à travers la Charte Africaine des Droits et du Bien Être des Enfants (CADBEE). 

Mais à Dalibougou, cette année, compte tenu des récents événements tragiques et meurtriers survenus dans le nord et au centre du Mali à Ogossagou et à Sobane-Da ou Sobane-Kou, tout le pays est en deuil.
Nous avons donc décidé ne pas célébrer cette journée comme les autres années.
Une cérémonie très sobre au menu, 
pour manifester notre solidarité aux peuples et communautés éplorées.

Les faits marquants de la journée furent :
- un exposé sur le 16 juin 1976 à Soweto, 
par Mamadou Touré, le président fondateur de Sinjiya-ton Mali,

- un moment de recueillement et de prières pour les disparus en Afrique du Sud et au Mali, 
un moment pendant lequel tous les jeunes et enfants de Dalibougou présents portaient symboliquement les couleurs du deuil à travers des bandeaux et des bandes tissus noirs sur la tête et autour des poignets.

Le 16 juin est aussi le jour de deux anniversaires à fêter plus joyeusement à Dalibougou,
ceux de Issou et de Petit Mamadou.
Joyeux anniversaire à tous les deux :)

Le lendemain, invitation au Palais de la Culture
Pourquoi le 16 juin ?

Les enfants de Dalibougou sont invités le 17 juin au Palais de la Culture

Lundi 17 juin 2019, les enfants de Dalibougou sont invités au Palais de la Culture Amadou Hampaté BA de Bamako.

Ils sont invités à assister à la cérémonie officielle de la célébration de la journée de l'enfant africain par le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la Famille, 
en présence du Président de la République du Mali, 
des membres du gouvernement, du parlement des enfants du Mali, 
des partenaires techniques et financiers, 
des missions diplomatiques et consulaires accréditées au Mali, 
et des acteurs intervenant dans le domaine de l’enfance 
et des enfants et jeunes des structures d’accueil et d’hébergement.


Plus haut, quelques souvenirs de cette journée qui n'avait pas la couleur de celle de la veille à Dalibougou.


16 juin 1976 en Afrique du Sud, juin 2019 au Mali, les enfants payent cher la folie des hommes :(

Afrique du Sud 1976

Le 16 juin, avec le soutien du mouvement de la conscience noire, des écoliers et des étudiants noirs de Soweto en Afrique du Sud, se rassemblent pour protester contre l'obligation qui leur est faite de suivre leur enseignement en afrikaans, la langue de la principale communauté blanche du pays et identifiée à l'apartheid....
La répression est terrible !
Le bilan est officiellement de 23 morts et 220 blessés, mais le bilan réel n'est pas vraiment connu. 

On parle de plusieurs centaines de morts et on avance parfois 575 morts dont 570 noirs. 
Nombre d'entre ces enfants furent touchés par balles dans le dos. 
L'un des premiers morts, 
Hector Pietersen, un jeune garçon de 12 ans, 
devint le symbole de la répression aveugle du régime. 

Mali 2019 

Les 9 et 10 juin 2019, 

43 ans après le massacre de Soweto, 
des hommes lourdement armés ont lâchement attaqué des populations civiles de Sobane-Kou ou Sobane-Da, un village dogon de 300 habitants situé dans la commune de Sangha, dans le Cercle de Bandiagara.

Le bilan fait officiellement état de 35 morts dont 24 enfants et de nombreux blessés et portés disparus…


Depuis, les attaques meurtrières se sont répétées, le bilan n'a fait que progresser...
Les enfants paient cher la folie des hommes :(