15 octobre 2018

Vers une vie professionalisante pour certains jeunes de Dalibougou


À Dalibougou, chaque jeune fait le choix de sa vie professionnelle future.
Le chemin peut être parfois sinueux :) 


Pour ceux qui les connaissent :
- Oumou (coupe et couture) en conversion vers l’enseignement technique et professionnel,
- Issou en technique de son et lumière,
- Séko, Moussa et André en coupe et couture,
- Kankou (coiffure) en reconversion vers la restauration et le service de table,
- Filani en hôtellerie et restauration,
- Kia en coiffure et esthétique,
- Bourama en soudure, 


- Bakarin en carrelage,
- Solo (externe) en santé
- Sekou dans les archives,


- Maï en attente des résultats de son concours d’entrée à école hôtelière. Maï est également très douée dans plusieurs domaines artistiques... À voir...

À la rentrée, 

Diami, Astan, Solo (externe), Bah, Broski, Amady, Daouda (externe), ont été orientés au Centre de Formation Professionnelle de Missabougou où, après quatre mois d’alphabétisation en bamanakan (langue nationale), chacun choisira le métier de son choix, entre les 19 corps de métiers dispensés au centre.