17 mars 2019

Commande du groupe des Mandigo à Sinjiya-Style

Marilou et Mehrmannequins de choc :)
Marilou a profité de son passage à Bamako pour passer commande à l'atelier Sinjiya-Style pour les nouvelles tenues
du groupe des Mandigo, groupe de percussions africaines.


Vous êtes magnifiques, les Mandigo !!!


Bravo à Sinjiya-Style !!!
Merci au groupe Mandigo pour cette commande !!!

1 mars 2019

rentrée 2018-2019 des scolaires et des universitaires en attente d'une scolarité stabilisée...


En octobre dernier, les enfants de Dalibougou, comme tous les autres enfants maliens, devaient reprendre le chemin de l'école.
C'est seulement en novembre qu' ils ont pu enfin retrouver leurs établissements respectifs.


À, Dalibougou, cette année, nous comptons :
- 2 universitaires (fille et garçon), 4 lycéens (2 filles et 2 garçons), 2 jeunes (1 fille et 1 garçon) sont en formation technique et professionnelle (comptabilité et BTP), 7 collégiens ( 1 filles et 6 garçons), 4 enfants (3 filles et 1 garçon) au primaire.

Ajoutons les enfants du quartier pris en charge (parrainés) par Sinjiya-ton Mali,
- 1 lycéenne, 1 jeune (garçon) en formation technique et professionnelle (BTP), 3 collégiens (1 filles et 2 garçons), 5 enfants (1 fille et 4 garçons) en primaire.

Mais, depuis quelques semaines, il y a grève dans les établissements scolaires.
Quant à l'université, en février, les cours n'avaient toujours pas commencé :(
Le mot d’ordre de grèves des enseignants, la fermeture des écoles et lycées privés pour non paiement des subventions de l’état qui leur étaient dues, les mouvements des étudiants pour manifester leur soutien aux enseignants et écoles grévistes, ont perturbé le cours normal des études jusqu’à aujourd'hui.

Malgré ce contexte troublé, pendant les moments d'accalmie, les enfants et jeunes de Dalibougou continuent à fréquenter leurs établissements respectifs.
Avant la rentrée, comme chaque année, chacune et chacun avait pu choisir ses affaires de classe.

Les enfants qui fréquentent "l'école maison", 8 enfants (5 filles et 3 garçons), ont la chance de ne pas vivre ce genre de problème d'instabilité.

Pour éviter de leur faire perdre leur temps, les enfants en attente de reprise scolaire sont pris en charge, dans la mesure du possible, par les éducatrices et éducateurs qui assument le rôle d'enseignants.
La salle informatique permet certains apprentissages en ligne. 
Elle est bien fréquentée.

Quoi qu'il arrive, l'éducation est l'une de nos priorités et nous nous adapterons à toutes les situations !

25 février 2019

Anne-France, une semaine à Dalibougou pour la création d'un groupe "Constellation"

Ci-après, un courrier reçu de la part de Anne-France, de retour d'un séjour à Dalibougou.
Anne-France (artiste peintre) et Didier (photographe) ont passé une semaine à Bamako pour l'association Constellation qui organise des ateliers de peinture dans divers endroits de la planète, pour des enfants pris en charge par des associations comme Sinjiya-ton.

L’objectif de Constellation est d’aider les enfants à se construire ou à se reconstruire par la création artistique.
Les actions de Constellation consistent à faire réaliser des peintures par les enfants. 



Elles sont ensuite compilées et celles qui sont sélectionnées sont imprimées dans le magazine de Constellation et exposées lors d'évènements.
Un travail d'une qualité remarquable !
N'hésitez-pas à aller voir leur site constellationart.org
ou à suivre leur page fb : Anne Constellation.

"Avec Didier, passant par le Togo et la Guinée, notre voyage en Afrique s'est terminé en beauté au Mali, à Bamako, dans la Maison Dalibougou.
Le but de ce voyage était de visiter les groupes de peintures des enfants de Constellation
Il se trouve que nous avons un groupe au Mali à Yasso (près de Ségou).
Nous avons eu beaucoup de chance d'être hébergés au coeur de Bamako, dans les chambres d'hôtes fort agréables de Dalibougou.
Ce qui nous a le plus touché, je crois, c'est le climat de cette maison, climat de joie lié à la confiance redonnée à une cinquantaine d'enfants, même si certains des visages sont encore marqués, climat d'un quotidien simple, femmes qui font la cuisine, la lessive, le ménage dans la cour pour tout ce petit monde… 

Nous étions aux premières loges sur notre terrasse, avec le bruit du travail, de la vie, les rires, pour profiter de la vie de la maison.

Merci à toutes celles qui nous ont servi, c'était une joie de les voir, et pour leurs attentions si délicates. 
Voir les enfants passer la tête dans la brèche du mur au dessus de la cuisine pour appeler unetelle ou untel. 

Voir Medy, jouer sur son beau tapis avec d'autres enfants. 

La présence tranquille et disponible de Mamadou à toute heure du jour et de la nuit, de Djigui l'assistant, un des premiers enfants de la Maison...
Nous ne sommes pas restés tout le temps sur notre terrasse car nous avons animé deux ateliers de peinture pour les enfants, dans leur cour, à «  Sinjiya-so ».  
Aidés par les éducateurs, nous avons organisé une petite exposition avec les peintures des enfants des groupes d'Asie, d'Amérique latine, et bien sûr, d'Afrique. 
Pendant l’atelier, les enfants ont aimé peindre. Ils étaient très attentionnés et concentrés sur leur travail. 
Je crois que les photos parlent d'elles-mêmes. 







Il en est sorti de belles peintures. 
Nous sommes très heureux d'ouvrir un groupe de peinture à Dalibougou et de continuer avec un travail artistique, la relation avec chacun, enfants et adultes. 

Nous avons fait aussi trois visites, 
avec Amady et Bah (deux jeunes de la Maison), le quartier environnant jusqu'au bord du Niger, en passant par le très beau salon de coiffure de Bintou, ancienne de la Maison, 
et avec Mamadou, la promenade au couché du soleil sur le bord du Niger et le village des pêcheurs,

et le matin, le marché de la récupération. 
Incroyable ! Nous n'avions pas assez d'yeux pour voir et d'oreilles pour entendre le travail de ces artisans, la plupart jeunes, transformant le fer récupéré sur les voitures pour en faire des objets de toutes sortes : plats, marteaux, râteaux, ustensiles de cuisines, charrues, carrioles, etc… 


Tout cela reste gravé profondément dans notre coeur et restera inoubliable. 
Encore merci, merci à chacun. 
Aller vivre une semaine à Dalibougou vaut vraiment le détour. Je vous le conseille !
Anne France "

Allez, les enfants !  Après avoir feuilleté le magazine de Constellation, et après avoir bien peint, il est maintenant temps de nettoyer, de ranger.

Merci Anne-France pour ce beau témoignage !
À bientôt à Dalibougou !
Notre conseil : Allez visiter le site constellationart.org :)



20 février 2019

70.385 repas ont été servis à Dalibougou en 2018 !!!


- enfants pensionnaires, 
- enfants pris en charge mais non pensionnaires de nuit, 
- salariés, 
- visiteurs (enfants de la rue, voisins, invités occasionnels),
...
70.385 repas ont été servis à Dalibougou en 2018 !!!


Merci à tous les donateurs !!!
Merci à Arnold Grojean pour ces superbes photos !!!



5 février 2019

Vénetia et Athéna témoignent de leur relation à Dalibougou...

Vénetia, 20 ans :
"Je suis d'origine malienne et vis dans la région parisienne.
Je connais Sinjiya-ton et je vais à Dalibougou depuis de nombreuses années. 
Toutes les fois où j’y suis allée, j'ai toujours été bien accueillie par les éducateurs et enfants qui sont maintenant mes amis.
La première fois, j'avais 11 ans.
J’en ai actuellement 20, et j’ai l’impression d’avoir grandi avec eux. 
Pour moi, Dalibougou n'est pas seulement un lieu de vie pour les enfants, mais une famille."

Athéna, 13 ans :
"Je suis née à Bamako, et je vais à Dalibougou depuis que je suis petite, avec ma maman et ma grande sœur. 
Quand j'y suis, je m'y sens vraiment comme chez moi. 
Les enfants sont très gentils et le personnel est adorable. Malheureusement je trouve ça très triste qu'il n'y ait pas assez de personnes qui connaissent cette association et qui y aille. En tout cas, moi je remercierai jamais assez les gens que j'ai rencontrés pour tout ce qu'ils m'ont apporté chacun d'entre eux."



Merci, jeunes filles, pour vos témoignages touchants :)
À bientôt à Dalibougou !!!

4 février 2019

Quelques nouvelles de "l'école maison" de Dalibougou

Bi, éducatrice/institutrice à Dalibougou, dans sa petite classe, s'occupe d'élèves de différents niveaux.
Ces enfants sont, soit nouveaux à Dalibougou, en préparation d'intégrer l'école du quartier, soit en difficulté pour fréquenter ce genre d'établissement et se sentent plus en sécurité dans cette petite structure "maison"... 

Sur les photos ci-dessous, vous pouvez constater que 
pendant que quelques-uns corrigent leur dictée, 
on dirait que Fatim peine sur son ardoise d'additions... 
et que Safi, de l'autre côté de la classe, a besoin de l'intervention de Bi pour corriger son ardoise d'écriture...




Bravo Bi !!! 
Courage les enfants !!!
Merci à Arnold Grojean*
*photo N&B extraite de son travail photographique "Le petit monde de Dalibougou vu par Arnold Grojean."






23 janvier 2019

Tous nos meilleurs voeux pour 2019 !!!


Les associations 
Sinjiya-ton Mali et Sinjiya-ton France
se joignent aux enfants de Dalibougou pour vous souhaiter 
une belle année 2019 ...

Une belle année solidaire !!!




Merci à Arnold Grojean qui a pris cette magnifique photo si pleine d'énergie, de quelques enfants de Dalibougou !!!
Merci à Jean-François Gautier qui a su y apporter sa vision, sa sensibilité d'artiste, afin d'en faire cette carte de voeux !!!

18 janvier 2019

12 ans plus tard, Luc revient avec sa famille à Dalibougou.


"Après 12 ans d’absence, nous voici de retour à Dalibougou en famille. 
Arrivés en plein milieu de la nuit, Mamadou nous attend à la sortie de l’aéroport de Bamako. Il fait chaud, je reconnais cette odeur si particulière, la terre, la végétation… 
C’était hier ! 
Nous rejoignons rapidement notre hébergement grâce à la camionnette à tout faire de Sinjiya-ton.
Ventilateurs, moustiquaires, produits anti-moustiques et bouteilles d’eau fraiches, tout y est.
Réveillés dès le matin par l’animation de la cour et de la rue, un bon petit déjeuner nous attend sur la terrasse… 
Nous voici prêts à retrouver nos souvenirs et toutes ces personnes qui ont croisé notre destin il y 12 ans…
La photo a douze ans... on pourrait faire la même aujourd'hui
Si ce n’est le nombre d’enfants de la maison, rien n’a beaucoup changé depuis tout ce temps. 
Ceux que nous avions vus il y a 12 ans ont bien grandi, certains sont mêmes devenus des adultes entreprenants et pleins de projets, 
exemples indiscutables de la pertinence et de l’efficacité de la démarche entreprise par Sinjiya-ton il y a 13 ans.
L’atmosphère de Dalibougou n’a pas changé non plus : pleine de vie et de mouvements, de rencontres et d’émotions.
Malgré son incessante occupation quotidienne consacrée à veiller à la bonne conduite des activités de la maison des enfants et à sa vie de famille, l’accueil de Mamadou Touré est toujours aussi chaleureux et attentionné pour rendre le séjour de ses hôtes le plus enrichissant et agréable que possible.
Nous remercions aussi Modibo pour sa démonstration de marionnette en papier mâché et son cours particulier de fabrication de marionnette. 

Nous n’attendrons plus aussi longtemps pour revenir… "

Merci Luc pour ce beau témoignage !!!


Sortie pédagogique chez ATC dans le cadre du programme PISCCA



Dans le cadre de la mise en œuvre du PISCCA 
en partenariat avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle  (SCAC) de l’Ambassade de France au Mali, 
les enfants de Dalibougou et ceux du quartier de Magnambougou pris en charge par Sinjiya-ton, ont effectué une sortie pédagogique au sein de l'entreprise ATC (Atelier de  Tournage et de Chaudronnerie), en périphérie de Bamako.

Vu le nombre d'enfants, la visite s'est effectuée sur 2 jours.
Au cours de ces 2 jours, l’administration, les services techniques et les ateliers ont été visités grace à l’assistance des agents de l’entreprise qui ont servi de guides pour la circonstance.  
Quelques photos de ces bons moments de découverte et de partage.

La fatigue est là, il est temps de retrouver Dalibougou :)

Merci à la direction de l’ATC !
Merci à Muriel Monteiro (Secrétaire Générale) et à son assistante Djélika Mossobgé Koné !
Merci à Mrs Bidanessy, Mounkoro et Daou pour leur excellent accompagnement pédagogique !!!