8 novembre 2011

Soirée au bénéfice de Sinjiya-ton le 24 novembre à Orléans


Ci-dessous, un message de Amélie (association Kapoupacap) reçu par Sinjiya-ton il y a quelques temps...
"Nous avions rencontré les enfants de Dalibougou lors de notre séjour en Octobre Novembre 2008. 
Suite à ce voyage, nous étions restés en contact avec Mamadou, et nous souhaitions apporter notre soutien au foyer d'hébergement de Bamako, comme nous le pourrions. 
Actuellement, en formation d'éducateur spécialisé, nous souhaiterions, avec une amie, également dans cette formation, et membre actif de l'association Kapoupacap, nous rendre disponible lors de l'été 2011, afin de donner de notre temps aux enfants de Dalibougou."



Depuis, avec l'aide de quelques partenaires, le voeu d'Amélie et de Charlotte s'est réalisé et elles ont donc passé quelques semaines de leur été auprès des enfants de Dalibougou...
Elles organisent le 24 novembre prochain, une soirée au bénéfice de Sinjiya-ton.
Ci-dessous leur texte d'explication et le programme de cette soirée.
Un grand merci à elles deux !!!


"Durant l'été 2011, nous sommes parties à Bamako, capitale du Mali.
Notre projet s'est déroulé au sein du foyer de l'association Sinjiya-ton accueillant des enfants des rues des quartiers de Bamako.
Ce projet consistait en la mise en place d'un atelier "Conte et expression corporelle" avec les enfants.


Afin de vous faire partager notre expérience au sein du foyer Dalibougou, nous vous invitons à cette soirée retraçant notre projet "Culture&Co'".

"
Au programme:


- 21h30: Diffusion du court métrage


- 22h: Spectacle de danse et percussions africaines (Föliké)


- 22h30: Première partie du concert des "Roots Signal" (Reggae)


- 23h15: Diffusion du court métrage


- 23h30: Deuxième partie du concert des "Roots Signal"

Une exposition de photographies vous sera proposée tout au long de la soirée.


Fin de la soirée à 1h.


Durant cette soirée, une participation libre au profit de l'association Sinjiya-ton vous sera proposée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire