13 décembre 2010

20 novembre 2010, journée internationale des droits de l'enfant (suite)

Pour symboliser cette fête dans les écoles du quartier et inscrire cette date dans une action durable à l'image d'un arbre qui grandira,
Sinjiya-ton a proposé à la direction des trois écoles du quartier de Magnambougou dans lesquels les enfants de Dalibougou étudient, d'y faire quelques plantations...
Les directions de ces trois écoles, l'école Communautaire de Magnambougou (ECOM), l'école Faso Kanu (EFK) et l'école SEKOTRA, ont adhéré à ce projet avec enthousiasme.
Les planteurs, les enfants de Dalibougou, ont pris leur tâche très à coeur et se sont engagés à arroser ces plants régulièrement et à bien les entretenir.
Cela leur donne une occupation qui les implique dans la vie de leur écoles respectives et un rôle particulier par rapport aux autres élèves.
Un espoir: qu'un jour, les élèves de ces écoles profitent, pendant leurs récréations, de l'ombre de ces arbres qui seront devenus grands, grâce au travail des enfants de Dalibougou, et qu'ils s'impliquent à leur tour...
Promis ! Ces arbres seront donc entretenus par les générations d'enfants de Dalibougou qui fréquenteront ces écoles.
Cet acte, premier du genre à Magnambougou, a été salué dans ces écoles comme un acte citoyen à reproduire.
Comme, bien entendu, il ne faut jamais oublier sa propre maison... les enfants ont aussi planté dans les leurs... Quel travail ! Bravo les enfants !
Notre reporter photographe Mary-Jo était là !
Pour tous, gros travail de préparation...
Avant... Après... Quelle satisfaction !!!
Les garçons aussi, bien sûr !
L'eau, élément si important de la vie...
et puis voilà, c'est fini ! tout le monde est ravi !!!
Travaillons ensemble pour que les enfants de Dalibougou, comme ces jeunes pousses, bénéficient d'un environnement durable pour leur croissance...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire