22 juin 2018

Examens et concours pour les jeunes de Dalibougou


Un mois de juin bien studieux pour les jeunes de Dalibougou, 
bien stressant aussi !!!
comme pour bien d'autres...

- DEF (brevet des collèges) pour Maï, Bafing et Ivo
- Bac pour Assitan et Hawa
- BT (Brevet de Technicien) pour Djibril
- Soutenance à l'INA pour Arsenal (Modibo)
- Concours d'entrée à l'école hôtelière pour Batoma (Awa)

Nous sommes avec vous !!!



21 juin 2018

Batoma, qui régale les enfants, les salariés et les hôtes de Dalibougou depuis de longues années, s'est mariée !!!

Le 10 juin, 
Fatoumata Sidibé (Batoma) et Fousseiny Konaté se sont mariés !

Ci-après, quelques photos :
de la cérémonie religieuse à la mosquée de Magnambougou, prés de Dalibougou,


des consignes de conduites et des bénédictions par les parents des mariés,

de la cérémonie coutumière  qui a eu lieu à Dalibougou (lavage des cheveux, mains et pieds) en présence des enfants et jeunes de Dalibougou (résidents et non résidents), des collègues et anciens collègues, des parents, amis et connaissances des mariés,


ainsi que du départ de sa nouvelle résidence.


La mariée, toute en beauté, avait été coiffée et maquillée, par Bintou dans son salon de coiffure "Binette Style".

Tous nos voeux de bonheur à Batoma et Fousseiny !!!

5 juin 2018

Sophie, bénévole, témoigne de son deuxième séjour à Dalibougou

Fin avril dernier, j’ai eu le plaisir de suivre, avec les élèves de l’école-maison, des cours de bamanakan (langue bambara) et d’histoire du Mali, 
d’organiser avec l’institutrice Bintou (Bi) et Léo, stagiaire, dans une entente simple et efficace, des ateliers peinture, relaxation, terre et construction d’un petit jardin suspendu. 
Nous avons partagé nos expériences et les enfants ont activement participé, ce qui a rendu chaque atelier très sympathique. 



Merci à Bintou et Léo pour leurs efforts de traduction durant les cours de bamanakan, les contes et les ateliers :) 

Une journée pédagogique s’est faite grâce à Mamadou Touré qui nous a conduit à l’orphelinat de Dialakoroba, bâtiment à l’architecture moderne. 


Nous avons passé un moment d’échange avec la directrice et les enfants de l’orphelinat, 


et visité dans les environs, un hôtel en construction (initiative locale). 

Enfin, nous sommes passés saluer le village d’enfants SOS de Sanankoroba, dans la perspective d’une prochaine rencontre.
Merci à Mamadou pour cette journée pédagogique récréative et très instructive !

Mon séjour a été l’occasion de plus découvrir le Mali et de l’entrevoir dans sa complexité, sa colère et ses peurs (situation politique instable), dans ses espoirs aussi, forts et prometteurs, tels que : 


- Bintou Traore, ancienne de Dalibougou 
qui vient d'ouvrir son salon de coiffure ! 
Un grand bravo à elle ! 

- l’atelier de coupe-couture : les commandes sont là !

Un grand bravo à Mehr, Oumou, Moussa et André !


- le 1er mai : l’école de management de Bamako venue à l’occasion d’un partenariat avec Sinjiya-ton déposer des aides alimentaires, une journée solidaire et joyeuse !

- les plus grands (dont quelques-uns ci-dessous) qui construisent pas à pas leur avenir, les plus jeunes qui suivent leur chemin...

- l’intelligence, la patience, la réflexion des adultes qui entourent ces enfants qui ont un passé de vie à la rue, adultes qui leur donnent la possibilité d’avoir une enfance avec des droits, et des projets à construire.

Un grand merci à Mamadou Touré et à toute l’équipe éducative pour leur accueil, 

à tous les enfants et jeunes de Dalibougou sans oublier Medhi, le Vieux et les petits, 
à Batoma pour ces bons petits plats, 
et à Fatou à qui je pense quand je prends un verre de kinkéliba !

29 mai 2018

Tristesse à Dalibougou...


Boubacar Sidiki Doumbia dit "Paix", est décédé des suites d'une longue maladie. 
"Paix" faisait partie des enfants pris en charge par Sinjiya-ton, mais n'était pas pensionnaire.
Il vivait chez sa grand-mère dans le quartier, non loin de Dalibougou.
Son décès a eu lieu samedi matin et il a été enterré le jour même en fin d'après-midi. 
De 2008 à 2013, "Paix" avait beaucoup fréquenté Dalibougou.
il avait fait partie de l'effectif de la troupe de théâtre, du groupe de danse, du groupe de percussions et de la Batucada de Dalibougou.
Depuis 2013, il ne fréquentait plus l'école, ni Dalibougou.
Les enfants ainsi que les salariés de Dalibougou lui ont rendu un dernier hommage avant de l'accompagner dans sa dernière demeure au cimetière de Magnambougou. 

Ci-après quelques photos de "Paix".


Nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses proches.


28 mai 2018

L'IAM et ses étudiants solidaires des enfants de Dalibougou pour la 4ème année consécutive.

Pour la quatrième année consécutive, les étudiants de l'Institut Africain de Management (IAM) respectent la tradition en manifestant leur solidarité aux enfants de Dalibougou pendant cette journée de restitution pour le compte du projet «Amnesty Social Challenge».
Cette année, 9 étudiants ont apporté leurs dons sous forme de riz, mil, sucre, lait, huile, sel, produits de toilette et de nettoyage, ainsi que vêtements, chaussures et linge de maison.



Au menu de cette journée :
l'hymne de l'IAM, suivi des discours :
- de Hawa Keïta, la cheffe de groupe des étudiants, 
- de Madame Oumou Sam, responsable chargée de la professionnalisation, représentant la direction de l'école à cette cérémonie
- de Mamadou Touré.


Les prestations artistiques des enfants de Dalibougou et du quartier (danse, chant/rap, musique, marionnettes...), 

la remise des dons.

Merci pour cette belle journée réussie,
aux étudiants Nana, Hanifa, Amandigué, Oumou, Haby, Nantenin, Abdoulaye, Issa et Hawa (cheffe de groupe),
à Madame Oumou Sam, responsable chargée du projet «Amnesty Social Challenge» 
et à la direction de l'IAM.
Vivement la prochaine édition !!!