24 novembre 2017

La journée internationale de l'enfant 2017, fêtée à Dalibougou.

Cette année, la journée internationale de l'enfant a été l'occasion de l'inauguration de la nouvelle bibliothèque de Dalibougou, dont le  ruban fut coupé 
par Monsieur Maridjé Keité, adjoint au Maire de Magnambougou,
et par Madame Ramatoulaye Derreumaux, Présidente de l'association Dambé*, déjà présente auprès de Sinjiya-ton Mali l'année dernière.


 
Depuis 1997, date de la création de Sinjiya-ton Mali, cette journée du 20 novembre est l'occasion pour l’association, de mener des actions d’information, de sensibilisation, de plaidoyer et de lobbying en faveur de l’enfance au Mali.

Cette année, en présence d’un public venu massivement, 
chefs coutumiers et politiques, notables du quartiers, représentants de structures, écoles partenaires, fournisseurs, familles voisines, enfants et jeunes du quartier et ceux de la rue, organes de presse écrite et audiovisuelle,  ce fut encore une belle journée !

Les acteurs clés de cette journée phare furent les enfants et jeunes accueillis à Dalibougou et encadrés par l’association Sinjiya-ton Mali, 
Comme d'habitude, ils se sont illustrés à travers des activités artistiques et culturelles 
(sketchs sur l’importance de l’enregistrement des naissances, chants sur la vie des enfants de la rue, marionnettes..) afin de pouvoir faire passer des messages forts à l’endroit du public qui avait fait le déplacement.
 


Une visite guidée de l'association, puis un cocktail ont mis fin au programme de la matinée.






La journée a ensuite continué en musique pour finir autour d’un bon déjeuner.


Rappelons que les aménagements et les équipements de ce projet ont été cofinancés par la Mairie de Vincennes, à travers sa médiathèque**.
Les livres sont des dons de provenances diverses (écoles, entreprises et particuliers)
Merci à tous ces généreux donateurs !!!

* Lire l'article de mali Jet concernant l'association Dambé et son soutien à Sinjiya-ton Mali  (ici)
** La ville de Vincennes solidaire des enfants de Dalibougou, (ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire