16 juillet 2012

16 juin 2012 à Dalibougou, NON à l'exploitation sexuelle des enfants.


L'édition 2012 de la journée du 16 juin a été l'occasion pour Sinjiya-ton Mali, avec son partenaire ECPAT Luxembourg, d'initier une journée de sensibilisation et de plaidoyer dans le but de contribuer à combattre le phénomène d’exploitation sexuelle des enfants, et cela sous toutes ses formes :
prostitution, traite des enfants à des fins sexuelles,
et toutes autres formes d’abus de forme sexuelle…

Mamadou Touré rappelle, comme chaque année, le pourquoi du 16 juin et présente le thème de cette édition 2012.

Les "rossignoles", les "messagers de la rue" et les "Ruffans", tous des enfants encadrés par Sinjiya-ton Mali, ont illustré ces thèmes et passé des messages forts à travers diverses activités artistiques, à un public* très nombreux qui avait fait le déplacement.
En voici quelques illustrations 
 

Bravo les enfants !!!!!!
Il semble que vos talents et vos messages aient été bien appréciés par tous (petits et grands).
Et puis, en clôture de cette journée, le repas aussi fut bien apprécié... 

Bon appétit les enfants !!!

*Étaient présents :
le représentant du SCAC de l’Ambassade de France au Mali, la représentante du maire de Magnambougou, le Chef de quartier de Magnambougou, le Coordinateur des Chefs des quartiers de la Commune VI de Bamako, les écoles partenaires de Sinjiya-ton Mali, les familles voisines et les enfants et les jeunes du quartier et ceux de la rue, la presse écrite….

Pourquoi fêter le 16 juin à Dalibougou ?


Tous les 16 juin*, c'est la fête à Dalibougou, mais pourquoi ?
Voilà quelques lignes qui vous en diront plus. 

Le 16 juin 1976, avec le soutien du mouvement de la Conscience noire, des écoliers et des étudiants noirs de Soweto en Afrique du Sud, se rassemblent pour protester contre l'obligation qui leur est faite de suivre leur enseignement en afrikaans, la langue de la principale communauté blanche du pays et identifiée à l'apartheid.
...
Le bilan est officiellement de 23 morts et 220 blessés, mais le bilan réel n'est pas vraiment connu. On parle de plusieurs centaines de morts, et on avance parfois 575 morts dont 570 noirs. Nombre d'entre elles furent touchées de balles dans le dos. L'un des premiers morts, Hector Pietersen, un jeune garçon de 12 ans, devint le symbole de la répression aveugle du régime.

Depuis 1991, la journée de l’enfant africain est organisée chaque année le 16 juin sur tout le continent africain, en souvenir du massacre des enfants à Soweto.

Vous trouverez tous les détails dans Wikipédia.

*16 juin 2011,  Merh témoignait en direction de ses pairs
  16 juin 2012,  combattre l'exploitation sexuelle des enfants sous toutes ses formes.

15 juillet 2012

Ludafrik encore une fois avec Sinjiya-ton

Dans la Brie aussi, on sait ce que veulent dire :
"engagement solidaire" et "faire la fête".
Nous pouvons dire que ceux qui n'étaient pas à ce concert,  organisé par l'association Ludafrik au bénéfice de Sinjiya-ton le 7 juillet, ont raté une super fête, 
de super artistes (Sundyata, le Korosif Crew, Jahden sound, Sakawoulé, Def Venelli et BreDDaZ) qui ont mis le feu, 
des bénévoles adorables, 
une ambiance formidable...

Encore mille mercis à tous les participants !!!

Dimitri Puissant, président de Ludafrik :
"Rien de plus à dire si ce n'est MERCI MERCI ET ENCORE MERCI!!!!! Grâce aux efforts de Tous, nous pourrons envoyer une somme honorable au bénéfice des Enfants de Dalibougou !!!"

Ci-après, quelques images de ce concert...