17 février 2012

Anna a vendu ses céramiques de Noël au profit de Sinjiya-ton



Pour la deuxième année consécutive, 
Anna, à droite sur la photo, a choisi de faire bénéficier Sinjiya-ton de la vente de ses oeuvres proposées au marché de Noël. 
« C'est la première édition du marché de Noël au Café vagabond. Je l'ai mis en place pour réunir dans le même endroit différents arts et montrer la richesse locale. Ces artistes sont très créatifs, ils ont beaucoup de goût », expliquait Dominique Grall, responsable des lieux, samedi lors du vernissage. 
Les créations très diverses de Marie-Françoise Le Floc'h (photos d'art, cadres coquillages avec aquarelles, anciennes boîtes de sardines transformées...) cotoient les tricots et les tapisseries de Daisy, ainsi que la céramique traditionnelle d'Anna Mathellon
« Les bénéfices de la vente de la poterie seront intégralement reversés à l'association Sinjiya-ton Mali, qui s'occupe des enfants de rues à Bamako », précise la céramiste amateur. 
Six artistes amateurs proposaient leurs produits jusqu'au 30 décembre au café vagabond, à Saint-Brieux-de-Meuron.
(Article paru dans Ouest France le 14 décembre 2011)
Un grand merci à Anna !

14 février 2012

Après 7 mois à Dalibougou, Véronique a trouvé sa voie

Elle veut se consacrer aux enfants
Véronique Derouin, vêtue d'une robe cousue par un enfant de Dalibougou.
"À 25 ans, après un séjour en Afrique, Véronique reprend des études pour encadrer des jeunes.
Après des études d'illustration graphiste à Nantes, Véronique Derouin n'a qu'une idée en tête : voyager. « Comme je n'ai pas trouvé de travail dans ma branche, j'ai fait des tas de petits boulots pour pouvoir partir en Afrique. En même temps, je cherchais une association, car je voulais faire une action humanitaire ».
Véronique rencontre l'association Sinjiya-ton et se propose comme bénévole au Mali. Cette association assure la prise en charge et la réinsertion d'enfants de la rue. 
C'était une expérience très riche sur le plan humain ». Mamadou Touré, le président de l'association accompagne les enfants de la rue en leur offrant une structure saine et sécurisée avec une éducation scolaire et un apprentissage. « Quand on a vécu avec les enfants de Dalibougou, c'est comme une deuxième famille ».
De retour en France, Véronique organise à Saint-André-des-Eaux un concert au profit de l'association Sinjiya-ton avec le groupe SolEn N. B. Elle remplit la salle et collecte 510 € pour les enfants de Dalibougou. Son envie de poursuivre l'aventure avec les enfants est plus forte. « J'ai décidé de reprendre une formation en alternance, en lien avec mes études initiales, pour obtenir un brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport ». Les cours sont à Paris et l'entreprise se situe à Montargis dans un village d'enfants."
L'équipe de Sinjiya-ton lui souhaite bonne route !!!