2 août 2011

Réussite pour Ousmane, Baba, Gaoussou et Bintou, espoir pour tous les enfants de Dalibougou !

Ousmane et Baba avec leur DEF en poche, Gaoussou et ses études d'art dramatique, Bintou embauchée dans un grand salon de coiffure à Bamako...
Leur réussite est la preuve que même un parcours de plusieurs années dans la rue n'est pas synonyme de condamnation à vie...

Sinjiya-ton met tout en oeuvre pour que les enfants et les jeunes encadrés par ses équipes, puissent devenir des adultes responsables, capables de mener leur vie comme tout un chacun...

Ousmane va maintenant continuer le lycée. Il souhaite devenir un bon comptable. 
Baba se prépare au concours d'entrée à l'Institut National des Arts (INA) section musique.
Gaoussou entame à la rentrée sa 4ème année à l'INA, section art dramatique. Il envisage également, après l'INA, d'entrer au Conservatoire National des Arts et Métiers pour devenir cadre dans le domaine des arts et de la culture au Mali.
Il souhaite toujours devenir un grand comédien.
L'exemple de la réussite de Bintou est également très important pour tous les enfants de Dalibougou.

S'identifier à celui ou celle qui a vécu la même histoire et qui réussit si bien... alors, chaque enfant peut se dire : "Pourquoi pas moi ???"

1 août 2011

6 ans après son arrivée à Dalibougou, Bintou commence sa vie professionnelle.


Arrivée en France en novembre 2010 pour un stage de 3 mois et à la demande de sa patronne, Bintou aura finalement passé 6 mois en stage de coiffure dans le salon "Farida b" à Paris.

Elle est repartie au mois de mai pour le Mali et a été, dès son arrivée, embauchée en tant que coiffeuse au sein du salon "Les caprices de Marianne" du Grand Hôtel de Bamako.
Quel chemin parcouru par cette jeune fille arrivée à Dalibougou à l'âge de 14 ans !!!
Merci à Farida  qui a donné à Bintou l'opportunité de suivre ce stage encadré dans son salon de coiffure parisien.
Merci à Nadia, sa patronne actuelle, qui l'a embauchée dans son salon du Grand Hôtel de Bamako.
Merci à Farida et à Nadia qui nous ont fait confiance, qui lui ont fait confiance, qui l'ont accueillie à bras ouverts et qui lui ont donné ainsi cette formidable chance...
Pouvoir exercer le métier qu'elle aime et pour lequel elle est tellement douée.

Vous pouvez aller consulter son blog "la coiffeuse de Dalibougou". 
Elle l'avait commencé avant d'arriver à Paris, il est un peu en panne depuis mais elle le reprendra certainement bientôt...