14 janvier 2011

Soirée solidaire organisée à la Roque d'Anthéron par Jennifer et Arnaud

Jennifer et Arnaud ont passé 5 mois à Dalibougou entre janvier et mai 2010.
Ils ont eu l'idée de partager leur expérience de bénévolat au Mali avec leurs amis, et ainsi
les sensibiliser au travail réalisé par Sinjiya-ton auprès des enfants les plus défavorisés du Mali, les enfants de la rue.
L'invitation a été lancée !!!
Après la décoration,
la cuisine.
Tout le monde est installé pour écouter les témoignages...
Tout d'abord, les remerciements,
Jennifer témoigne,
Arnaud témoigne,
et tout fini bien sûr par un bon repas à la malienne !!!
Merci à Jennifer et Arnaud,
merci à leurs amis qui les ont aidés,
merci à ceux qui ont participé à cette soirée,
merci à ceux qui ont fait des dons,
merci à ceux qui, depuis, sont devenus parrains et marraines du programme de réinsertion de Sinjiya-ton Mali au profit les enfants de la rue de Bamako.

Marché de Noël solidaire chez Anna en Bretagne

Anna a passé 3 semaines à Dalibougou en 2009.
En 2010, avec des poteries de sa production,
elle a organisé un marché de Noël au profit des enfants de Dalibougou.
Un grand merci à Anna pour cette initiative qui a permis de faire parler de l'association et de collecter quelques sous, avec en prime, quelques promesses de parrainage...

13 janvier 2011

Alexandra, 2 semaines d'atelier masques à Dalibougou


En partance pour l'Afrique avec des amis ... le Mali
À la rencontre d'un nouveau continent, d'une nouvelle culture, de nouvelles personnes, l'inconnu !!!
Ayant rencontré Sinjiya-ton lors d'une soirée solidaire, j'ai pensé que je pourrais partager mon expérience artistique avec les enfants de Dalibougou.
Après avoir réfléchi sur un projet, j'ai décidé de proposer un atelier de masques en papier mâché, un méli-mélo entre mon métier (le maquillage) ma passion, l'amusement...
Cet atelier aborderait la sculpture, la peinture, la comédie, un vaste moyen d'expression...
J'ai donc rencontré Mamadou Touré à Paris et lui ai suggéré cet atelier. L'idée carnavalesque lui a plu.
Nous voilà partis !!
La prise de contact avec les enfants s'est très bien passée.
Le temps de rassembler tout le matériel, nous avons commencé les ateliers deux jours plus tard.
10 enfants par session, un éducateur pour cadrer un peu...
Deux semaines plus tard, ils étaient tous contents d'avoir leur masque personnalisé.
Après peintures et ornements, le résultat était surprenant.
Une belle réussite !!!
La veille de notre départ, nous avons organisé une fête. Tout l'après-midi, les enfants ont participé à des ateliers cuisine pour parfaire le repas du soir (mouton au haricots, crêpes et gâteaux)
Pour d'autres, c'était atelier décoration !! ballons à accrocher partout dans la maison des garçons, dans la maison des filles et à Dalibougou.
Tout le monde était content !!! de la complicité, de la joie...
Au coucher du soleil, nous avons distribué les masques et chacun est devenu quelqu'un d'autre et ce jeu dura jusqu'au repas.
En guise de surprise, les jeunes avaient organisé un spectacle. C'était vraiment bien ! plein d'émotions...
Nous sommes partis le lendemain, avec un pincement au coeur mais ravis d'avoir rencontré ces enfants et d'avoir partagé ces moments si authentiques.
Que l'enfant soit d'Europe, d'Amérique, d'Asie ou d'Afrique, l'enfant reste le même avec sa pureté, son insouciance et ses droits.
C'est Alexandra qui est au milieu, sur la première photo.

Élise, 2 mois à Dalibougou pour un stage d'observation en tant que future directrice d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux


À peine deux mois se sont écoulés depuis mon retour de Dalibougou... et, bien que je déteste ça, j'ai déjà envie de reprendre l'avion!
Ces deux mois passés auprès des enfants constituent l'expérience la plus enrichissante qu'il m'ait été donné de vivre.
Leur courage, leur volonté et leur joie de vivre communicative sont un bol de vie quotidien qui nous apprend à apprécier les choses simples. Ces enfants ont dans le regard une profondeur et une générosité que je n'avais jamais eu l'occasion de percevoir jusqu'alors.
À Dalibougou, chaque contact est un échange.
Le stage avait pour objectif initial l'observation des méthodes de direction et du dispositif global de réinsertion sociale des enfants de la rue mis en place par l'association.
À ce titre, j'ai pu constater le développement de pratiques innovantes basées sur la non-violence, le respect de la volonté et de l'histoire de l'enfant et la recherche de l'implication constante de celui-ci dans son parcours de vie.
La globalité et la qualité de la prise en charge (sociale, psychosociale, scolaire, psychologique, alimentaire, sanitaire, etc) donnent aux jeunes toutes les clefs nécessaires pour s'ouvrir les portes sur un avenir social et professionnel stable.
Par ailleurs, les activités sportives, socioculturelles et scolaires auxquelles j'ai eu l'opportunité de participer ont été l'occasion de tisser des liens avec les enfants et d'apprendre à les connaître.
La personnalité marquante de ce séjour restera Mamadou...Difficile de ne pas être admiratif devant autant de dévotion, de pugnacité et d'humilité. C'est un homme dédié, de ceux qui vous réconcilient avec l'espèce humaine et qui a le courage de défendre ses conceptions novatrices dans un pays présentant pourtant une empreinte culturelle forte.
Je tiens à le remercier de m'avoir donné la chance de vivre cette expérience ainsi que pour la richesse de ses témoignages... nocturnes le plus souvent car il est constamment sollicité!
Enfin, je remercie mes deux compères (Broki et Colin) pour leurs rires et leur assistance sanitaire qui ont rendu chaque jour encore plus beau!
Un gros bisou à tous, il n'y a pas un jour qui passe sans que je ne pense à toutes vos petites têtes, et un grand merci à toute l'équipe et aux bouts de chou (petits et grands)
Je dois normalement effectuer un stage de fin d'études à Bamako, il sera donc inévitable de passer faire une tournée de bisous à Dalibougou!

12 janvier 2011

Des chambres d'hôtes à Dalibougou

Vous êtes curieux de découvrir le travail de l'équipe de Sinjiya-ton,
vous avez envie de rencontrer vos "filleuls"*,

vous devez effectuer un stage,
ou vous avez simplement envie de participer à la vie de l'association et vous voulez échanger avec l'équipe et éventuellement apporter vos compétences en animation, informatique, santé...,
vous cherchez un hébergement solidaire pour plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois à Bamako...
Vous serez les bienvenus à Dalibougou !!!!!!
et vous contribuerez** ainsi à la prise en charge des enfants qui y sont accueillis.
* pour ceux qui sont déjà parrains ou marraines
**tarifs spéciaux pour séjours de plus d'un mois