11 décembre 2010

20 novembre 2010, journée internationale des droits de l'enfant


Cette année encore, la journée internationale des droits de l'enfant a été fêtée à Dalibougou
Mamadou Touré a tenu à ce que cette édition soit tournée résolument vers les habitants du quartier de Magnambougou.
Un des buts était de faire comprendre la mission et les méthodes éducatives de Sinjiya-ton, faire comprendre, entre autre, le concept de non violence qui est appliquée à Dalibougou.
Ce travail auprès des enfants déborde très largement le cercle de Dalibougou et il était important de faire passer cette information à tout le quartier.
Les débats se sont donc déroulés en langue Bambara et les habitants de ce quartier populaire ont pu ainsi poser toutes les questions qu'ils souhaitaient et en débattre.

Après un petit spectacle (musique et théatre) donné par les enfants de Dalibougou,
journée porte ouverte aux habitants du quartier.
rafraîchissements et visites guidées avec, entre autre, visite de l'atelier de couture avec exposition du travail de nos apprentis couturiers ...,
remise de diplôme de participation et d'encouragement aux équipes de la chasse au trésor,
compétion de ping pong avec remise des prix aux trois premiers.
Le clou de cette édition, la soirée culturelle et artistique sur un terrain prêté par l'espace culturel Kora film, avec la participation des artistes du quartier qui ont chanté et adressé un message au public sur le travail de Sinjiya-ton Mali auprès des enfants et sur la non violence comme méthode éducative.
Ont répondu à l'appel: Roberto Magic Sapeur, Fada Poulo, Kappa Flo, Faso Folo, Mandé Percussion, Gangsta Family J, Coucou.... Merci à tous !!!
Pendant cette soirée, projection sur grand écran, du documentaire sur le travail de Sinjiya-ton, visible par tout ce public du quartier de Magnambougou.

9 décembre 2010

20 novembre 2010, forum international des droits de l'enfant à Paris

Le 20 novembre 2010, le réseau ESPPER (Ensemble pour Soutenir les Projets et Programmes en faveur des Enfants de la Rue),
organisait le 8ème Forum International des Enfants de la Rue.
Parmi d' autres associations travaillant en direction des enfants de la rue de plusieurs pays, Sinjiya-ton France était invitée à participer à ce forum, afin d'y présenter les actions de terrain réalisées par l'équipe de Sinjiya-ton Mali, à travers son film documentaire.
Bintou, qui était arrivée à Paris quelques jours plus tôt, a pu participer à ce forum et témoigner de la situation des enfants de la rue de Bamako, et particulièrement de leurs relations aux associations de terrain et à Sinjiya-ton Mali en particulier.
À la fin de la présentation de ce travail, Joël Rousseau, le président de Espper, a remis un chèque de soutien d'un montant de 500€ à Sinjiya-ton.
Un peu plus tôt dans l'année, il nous avait également fait don d'une centaine de moustiquaires, si utiles dans un pays comme le Mali où le paludisme sévit gravement.
Merci à ESPPER pour cette reconnaissance du travail de l'équipe qui entoure les enfants de Dalibougou.
Si vous allez faire un tour sur le site web de Espper, vous y trouverez des informations très intéressantes, des associations qui font un travail remarquable à travers le monde et des valeurs avec lesquelles Sinjiya-ton se sent parfaitement en accord.
Vous n'y trouverez pas encore Sinjiya-ton qui est une petite nouvelle dans ce réseau... Ce sera bientôt le cas !