10 juin 2010

La vie nous réserve de belles rencontres…

Il y a 10 ans, à Bamako, une belle rencontre,
le début d'une superbe aventure commune, d'une belle complicité entre
Mamadou, étudiant en sociologie qui consacrait déjà son temps, ses nuits, son énergie aux enfants de la rue de Bamako, et qui avait créé en 1997, l'association Sinjiya-ton Mali,
et nous, Marie-Ange et Bruno, toubabs* de passage à Bamako pour nous présenter à la pouponnière, au ministère de tutelle, et aller à la rencontre du Mali, pays de l'enfant que nous allions adopter.
1 an plus tard,
le bonheur de la rencontre avec notre fille Dali,
de nombreux échanges avec Mamadou concernant son travail et son engagement auprès des enfants de la rue de Bamako,
et, à la demande de Mamadou, création de Sinjiya-ton France.
3 ans plus tard,
ouverture de la maison d'hôtes "Dalibougou"
et rencontre avec les enfants du quartier de Magnambougou à Bamako.
5 ans plus tard,
rencontre avec les premiers enfants de la rue qui seront pris en charge dans une seconde maison.
10 ans plus tard,
le bonheur de voir notre fille grandir et s'épanouir à Vincennes,
le bonheur de voir grandir et s'épanouir les "enfants de Dalibougou" à Bamako.
et régulièrement, tout au long de cette aventure, de nouvelles rencontres avec
de nouveaux enfants pris en charge,
de nouveaux parrains et marraines,
de nouveaux donateurs,
de nouveaux bénévoles,
de nouveaux sympathisants,
de nouveaux membres de l'équipe de Sinjiya-ton Mali
qui grandit...
* au Mali, les occidentaux sont appelés toubab...